Tendance Coatesy

Left Socialist Blog

The French comrades react: Fuck you Daesh!

leave a comment »

Image result for paris attack

 

When I heard the news of the latest atrocity in Paris it struck me, as somebody who worked a few metres from where this happened .the French comrades reacted exactly the same way as I did.

A thought for the victims of the attack near the opera. I continue to plead for a firm, full and unconditional condemnation of terrorism, the methods and ideology of the djihadisme, by the orgas and militant forces who claim to be on our side, because it is not frankly and always the case. I also keep worrying about media ritournelles that the bastards were every time they were on file. If that means that the rg needs to spend more time watching Islamists instead of extreme-left militants, then okay. If it is a ritournelle to prepare for habeas corpus and to take us to administrative internements, bad days will be announced.

 

S.

 

C’est ma ville, la ville des douleurs et des sourires mélangés du monde entier. La ville où tu sens à chaque instant l’odeur du temps et celle des gens du présent, la ville où le monde entier s’est échoué sur des terribles campements .La ville où mon grand-père s’est échoué aussi, il y a si longtemps, et la France n’en voulait pas, mais Paris , têtue, reste la ville monde où , à chaque instant, même dans le désespoir le plus noir, on se dit , devant la nuit qui brille et chavire en même temps, que l’échec ne durera pas toujours, forcément, qu’il y aura les révoltes des Printemps, où les arrivés d’hier , depuis la Commune et même avant, sont toujours devant, fièrement.

C’est ma ville, où le FN ne crève jamais le plafond, malgré les fascistes qui attaquent les gens sur les campements, malgré les terroristes qui font couler le sang.

C’est ma ville, qui tangue de douleur et d’effroi devant tous les droits dans leurs bottes, mais ne sombre pas, c’est la haine qui finira par se noyer dans les rires mêlés des mômes de banlieue, des touristes endimanchés et des réfugiés fatigués mais qui vont rester, t’inquiète, et dans trois générations , leurs enfants me ressembleront, Parisiens accrochés aux bords de Seine, certains de passer leurs soirées dans la ville la plus belle du monde, qui sera toujours à tout le monde.
Fuck you Daesh.

N.

Advertisements

Written by Andrew Coates

May 13, 2018 at 12:20 pm

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google+ photo

You are commenting using your Google+ account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

w

Connecting to %s

%d bloggers like this: